Le Parisien parle du concours mondial de l’innovation

Le concours mondial d’innovation 2030 lancé par l’Etat pour repérer les entreprises et les succès économiques de demain a plébiscité jeudi le Genopole d’Evry. Outre Ynsect et son projet de bio raffinerie d’insectes à destination de l’élevage (lire ci-dessus), quatre autres sociétés implantées dans le site dédié aux biotechnologies ont été récompensées.

Magpie Polymers a mis au point une technologie des traitements des eaux usées ou industrielles permettant de récupérer des métaux toxiques tels que le plomb ou le mercure mais aussi précieux comme l’or ou le platine. Retenus dans des cartouches, ils peuvent ainsi être facilement réutilisés.

Biométhodes utilise les déchets végétaux comme la paille ou les tiges de plantes pour remplacer le pétrole et fabriquer du carburant ou des composants chimiques. Cette innovation permet également aux agriculteurs de valoriser leurs déchets et bénéficier de revenus supplémentaires.

Abolis a réussi à produire, après cinq ans de recherches, des molécules chimiques grâce à la fermentation de sucres et de végétaux, offrant un gain de temps et des économies aux industriels.

Enfin, Osseomatrix imprime des implants osseux sur mesure en céramique au moyen d’une technologie d’impression en 3D. De mêmes compositions que les os naturels, ils peuvent être mis en place par les chirurgiens en cas de traumatismes importants.

Comments are closed.